« Cosmocourse » prévoit d’envoyer des touristes dans l’espace sans combinaison spatiale

Par: Daniel Renard | 2020-04-05

La société Cosmocur prévoit d’envoyer des passagers à un vol spatial suborbital sans combinaison, a rapporté la TASS en référence au PDG de la société, Pavel Pouchkine.

« Kosmokurs » prévoit de construire le premier cosmodrome privé russe dans la région de Nijni-Novgorod. On suppose que des fusées suborbitales touristiques seront lancées depuis son territoire. Le coût du billet peut s’élever à 200-250 mille dollars, et le vol durera 15 minutes, dont un tiers environ sera passé en apesanteur par les touristes.

Selon Pavel Pouchkine, cité dans le message, les touristes en vol devraient disposer d’une quantité d’air suffisante en provenance de la Terre, destinée à compenser les éventuelles fuites. Cependant, les experts sont prêts à faire des calculs et des clarifications supplémentaires.

« Nous envoyions du matériel à Roscosmos, où la combinaison a disparu. »

- cite l’agence de Paul Pouchkine.

Le chef de la compagnie a ajouté que des collègues étrangers – Virgin Galactic et Blue Origin – planifient également de tels vols sans combinaison. Selon le schéma de l’infrastructure au sol du cosmodrome, il sera composé de six complexes: lancement, technique, invité, un complexe d’aides à l’atterrissage, un complexe d’essais de moteurs « feu », un complexe de contrôle au sol.

Plus tôt, Pavel Pouchkine a parlé du site prioritaire dans la région de Nijni-Novgorod pour accueillir le cosmodrome. Selon lui, cette zone contient des champs qui étaient autrefois labourés. Aujourd’hui, ces champs sont recouverts de petites forêts et il y a des villages abandonnés. Il faut environ huit heures pour se rendre de Moscou à ce site en voiture.

Source: NN.AIF.RU

Source

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: La NASA diffusera en direct l’arrivée d’OSIRIS-REx sur l’astéroïde
Précédent: La NASA a photographié un astéroïde potentiellement dangereux de la taille d’un kilomètre et demi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: