L’équipage de l’ISS dans l’espace va réparer le spectromètre alpha

Par: Marcel Fabre | 2020-03-23

L’astronaute de la NASA Andrew Morgan et l’astronaute de l’Agence spatiale européenne Luca Parmitano commenceront le 15 novembre à 05h30, heure de la côte Est américaine (13h30, heure de Moscou) à aller dans l’espace avec la Station spatiale internationale pour réparer le spectromètre magnétique alpha, la deuxième sortie pour poursuivre ces travaux est prévue pour le 22 novembre. Cela a été annoncé mardi lors d’une réunion d’information au Johnson Space Flight Center de Houston (Texas) par Ken Todd, l’un des responsables du programme ISS. Le briefing a été diffusé sur le site web de la NASA.

Selon Todd, l’instrument installé sur l’ISS en 2011 n’était pas conçu pour être réparé en orbite, mais maintenant que le besoin s’en fait sentir, des outils spéciaux ont été développés pour cette opération, dont certains ont été livrés à l’ISS par le cargo Cygnus. « La question de la réparation a été discutée pendant longtemps et nous nous mettons enfin au travail », a déclaré M. Todd. – Les astronautes ont maintenant tous les outils nécessaires. Il a indiqué que jusqu’à quatre sorties dans l’espace pourraient être nécessaires pour les réparations.

Selon Tara Johim, responsable du programme de réparation des spectromètres, 25 nouveaux outils ont été conçus pour ce travail et livrés à l’ISS au cours des trois dernières missions des cargos. « Ces outils sont spécifiquement conçus pour couper des tôles d’acier et des tubes fins, ainsi que pour couper des attaches fines », a-t-elle expliqué. Pour sa part, John Malarsky, expert en préparation des travaux dans l’espace, a noté que lors de la première sortie dans l’espace, les astronautes devront retirer le couvercle de protection du spectromètre, fixé par des vis, puis le jeter de l’ISS. Lorsque la réparation est terminée, cette partie de l’instrument sera recouverte d’une housse en tissu spécial.

Comme l’explique le responsable du programme de recherche utilisant le spectromètre magnétique alpha Ken Bollweg, la réparation de l’appareil de 5x4x3 mètres et d’un poids de 7,5 tonnes est une opération unique. « L’instrument est conçu pour étudier les particules de l’espace », a-t-il expliqué. – Il y a trois ans, le système de refroidissement qui y est installé, basé sur la circulation du dioxyde de carbone, a commencé à tomber en panne ». Pendant les travaux de réparation, les astronautes devront retirer le capot de protection puis remplacer huit petites pompes à dioxyde de carbone.

Alexander Skvortsov et Oleg Skrypochka, Russes, Andrew Morgan, Christina Cook et Jessica Meir, Américains, et Luca Parmitano de l’Agence spatiale européenne travaillent actuellement sur l’ISS.

Source: TASS.RU

Source

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: M29 – amas ouvert
Précédent: M31 – Galaxie d’Andromède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: