La NASA a publié une nouvelle image de la puissante Saturne

Par: René Leclerc | 2020-02-16

L’image a été acquise à une distance de 2,6 millions de kilomètres de Saturne par la caméra grand angle de l’engin spatial Cassini le 7 mars 2015, en utilisant un filtre spectral qui reconnaît les ondes lumineuses du proche infrarouge d’une longueur de 752 nm. L’échelle de l’image est de 16 km par pixel.

Le 11 janvier 2016, une magnifique image de Saturne est apparue sur le site de la NASA. Il est facile d’oublier combien Saturne est plus grosse que la Terre, mais son diamètre (116 500 kilomètres) est 10 fois celui de notre planète.

L’image représente une géante gazeuse avec une suite de satellites nains. L’un d’entre eux – Tefia (1062 kilomètres de diamètre), est visible dans le coin inférieur droit de l’image.

L’image a été acquise à une distance de 2,6 millions de kilomètres de Saturne par la caméra grand angle du vaisseau spatial Cassini le 7 mars 2015, en utilisant un filtre spectral qui détecte les ondes lumineuses dans l’infrarouge proche de 752 nm de long. L’échelle de l’image est de 16 km par pixel.

Tefia était un peu plus proche au moment de la fusillade, à 2,4 millions de kilomètres de Cassini. Pour détecter le Tefia, les scientifiques ont dû éclaircir les bords de la photo de 2 tons.


Le puissant Saturne. Crédit: NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

La mission Cassini est un projet conjoint de la NASA, de l’ESA et de l’Agence spatiale italienne. Le Jet Propulsion Laboratory (JPL), une division du California Institute of Technology à Pasadena, gère la mission pour le compte de l’administration de la NASA. L’orbiteur Cassini et ses deux caméras embarquées ont été conçus, développés et assemblés au JPL. Les images sont traitées par l’Institut de recherche spatiale de Boulder, dans le Colorado.

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: La vie sur Terre est apparue 300 millions d’années plus tôt
Précédent: La NASA va envoyer un module d’atterrissage en Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: