Les scientifiques ont montré qu’Ahuna Mons n’était peut-être pas une montagne aussi solitaire sur le Ceres

Par: Marcel Fabre | 2020-12-15

Le volcan de glace solitaire récemment découvert sur Ceres pourrait avoir plusieurs frères et sœurs cachés qui ont disparu depuis des millions d’années.

Récemment découvert volcan de glace solitaire sur Ceres pourrait avoir plusieurs frères et sœurs cachés qui ont disparu depuis des millions d’années. En 2015, le vaisseau spatial Dawn de la NASA a découvert un haut cryovolcan Ahuna Mons solitaire sur Ceres.

La planète naine est située entre les orbites de Mars et de Jupiter, beaucoup plus près du Soleil que les autres corps planétaires où l’on a trouvé des cryovolcans. Aujourd’hui, les scientifiques ont montré qu’il y avait peut-être d’autres volcans de glace sur le Ceres il y a des millions ou des milliards d’années, mais qu’ils sont devenus plats et impossibles à distinguer de la surface de la planète. La recherche est acceptée pour publication dans les Geophysical Research Letters.

Ahuna Mons est une caractéristique du relief de Cerera, qui s’élève à environ la moitié de la hauteur de l’Everest. Son existence solitaire laisse les scientifiques perplexes. « Nous pensons qu’il y avait beaucoup de cryovolcans sur Ceres, mais ils étaient déformés. « Imaginez s’il n’y avait qu’un seul volcan sur Terre. Ce serait bizarre », déclare l’auteur principal, Michael Sori, du Laboratoire de la Lune et des Planètes de l’Université de l’Arizona à Tucson, aux États-Unis.


Le mystérieux Ahuna Mons sur Ceres. Crédits: NASA/JPL/Mission Dawn

Les pentes raides de l’Ahuna Mons sont également considérées comme mystérieuses, signes de jeunesse géologique: soit le volcan s’est formé relativement récemment dans un monde inactif, pour une raison inconnue, soit il n’est pas seul, et un processus sur Ceres a détruit ses prédécesseurs, ne laissant que lui.

Ceres n’ayant pas d’atmosphère, les phénomènes d’usure des volcans sur Terre (vent, pluie et neige) sont impossibles sur une planète naine. Sori et ses collègues ont suggéré que la cause de tout cela est la relaxation visqueuse. La relaxation visqueuse est l’idée que tout objet solide s’écoulera progressivement s’il dispose de suffisamment de temps. Par exemple, un bloc de miel dur et très froid. Si l’on dispose de suffisamment de temps, le bloc se répandra jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun signe de la structure d’origine.

Sur Terre, l’exemple de la relaxation visqueuse est ce qui arrive aux glaciers. Ce processus n’affecte pas les volcans sur Terre car ils sont faits de pierre, mais les volcans Ceres sont formés de glace. Sur le Ceres, la relaxation visqueuse peut être la cause de la disparition d’anciens cryovolcans qui se sont aplatis au cours de millions d’années, si bien qu’il est actuellement difficile de les distinguer en surface.

Pour tester l’idée, Sori et ses collègues ont créé un modèle utilisant la taille réelle de l’Ahuna Mons et ont estimé la vitesse à laquelle une montagne peut croître. Dans le modèle, ils ont supposé différentes quantités de glace d’eau dans le matériau. Il s’est avéré que si la montagne était constituée d’au moins 40% d’eau, elle serait exposée à une relaxation visqueuse et perdrait 10 à 50 mètres en un million d’années. C’est suffisant pour rendre les cryovolcans méconnaissables dans des centaines de millions ou des milliards d’années. Aujourd’hui, Ahuna Mons a environ 200 millions d’années, mais elle ne s’est pas déformée.

Dans une prochaine étape, les scientifiques tenteront d’identifier les restes plats d’anciens cryovolcans sur Ceres. Les résultats aideront les chercheurs à déchiffrer l’histoire de la planète naine plus en détail.

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: Katena Pongal sur Ceres
Précédent: La zone de Cthulhu Regio et Haron a pu se former à partir d’un seul coup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: