M1 – Nébuleuse du crabe

Par: Daniel Renard | 2020-03-31

m1 - nébuleuse du crabe

La nébuleuse du Crabe (M1, NGC 1952,Taurus A, Taurus X-1) est une nébuleuse gazeuse de la constellation du Taureau qui est un vestige de supernova. Il est situé à une distance d’environ 6500 années-lumière de la Terre, a un diamètre de 6 années-lumière et s’étend à une vitesse de 1000 km/s. Au centre de la nébuleuse se trouve une étoile à neutrons.

La nébuleuse du Crabe est le vestige d’une supernova dont l’explosion a été observée, selon les archives des astronomes arabes et chinois, le 4 juillet 1054. Le flash a été visible à l’œil nu pendant 23 jours, même en plein jour.

Il a été découvert par John Bavis en 1731, puis redécouvert par Messier en 1758.

La nébuleuse du Crabe a été nommée d’après un dessin de l’astronome William Parsons utilisant un télescope de 36 pouces en 1844. Dans ce croquis, la nébuleuse ressemblait beaucoup à un crabe. Lorsqu’il observa à nouveau la nébuleuse en 1848 à l’aide d’un nouveau télescope de 72 pouces, Parsons dessina un dessin plus précis, mais le nom de « Nébuleuse du Crabe » demeura.

Pulsar

Au centre de la nébuleuse se trouve le pulsar PSR B0531+21, une étoile à neutrons laissée après l’explosion d’une supernova, son diamètre est d’environ 10 km. Le pulsar a été découvert en 1968; c’était la première observation à relier les restes d’une supernova avec le pulsar et à suggérer que les pulsars sont des étoiles à neutrons. Le pulsar du Crabe tourne autour de son axe, faisant 30 tours par seconde.

Le rayonnement pulsar est également enregistré dans le spectre électromagnétique, allant du rayonnement radio au rayonnement γ.

Étalonnage

calibration

La nébuleuse du Crabe est souvent utilisée pour l’étalonnage en astronomie des rayons X.

Il est très brillant dans la gamme des rayons X, et la densité du flux d’énergie est constante, ce qui est une exception parmi les pulsars. Dans l’astronomie des rayons X, le crabe et le milliCrabe sont parfois utilisés comme unités de densité de flux. Il n’y a que quelques sources dans la gamme des rayons X qui dépassent la nébuleuse du Crabe en luminosité.

« La nébuleuse du Crabe, sous la forme d’une tache diffuse allongée, est disponible pour l’observation dans les télescopes amateurs les plus modestes et même aux jumelles. Il n’est possible de distinguer la structure (fibres, lambeaux) qu’avec des observations dans des télescopes d’une ouverture de 350 mm, mais même dans ce cas, son détail est loin de ce qui est habituellement représenté sur les photographies.

Les filtres dits « dipskay » (UHC, OIII, H-β) n’aident pas à contraster l’image. Des filtres pour lutter contre le rétro-éclairage du ciel des villes (LPR et similaires) peuvent améliorer légèrement le contraste de la « nébuleuse du crabe » dans la zone suburbaine.

m1 est dans la constellation du taureau

M1 est dans la constellation du Taureau

Source

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: Le cosmonaute Roman Romanenko: « Assis sur l’ISS, on frappe soudain à la porte. »
Précédent: La région de l’Amour va réaliser un long métrage sur l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: