M102 – Amas globulaire

Par: Daniel Renard | 2020-03-03

m102

M102 – un objet du répertoire de Messier qui n’a pas d’interprétation univoque. Il a été décrit par Pierre Messier en 1781 et est apparu pour la première fois dans la deuxième édition du catalogue. Plus tard, l’existence de cet objet n’a pas été confirmée et le paragraphe 102 du catalogue est considéré comme « vide » (erroné).

Il existe deux versions principales de cette erreur:

  • Mesheng lui-même considérait le M102 comme une observation répétée de la nébuleuse M101 qu’il avait découverte peu de temps auparavant.
  • Actuellement, il est considéré comme le plus probable que Meshene ait observé la galaxie NGC 5866, mais à cause de la carte astronomique erronée, il a fait une erreur de 5° dans la détermination de l’ascension directe.

Les instruments optiques de la fin du XVIIIe siècle ne permettaient pas de détecter les détails de la structure des étoiles des galaxies, et le manque de caméras, qui ne se sont répandues qu’au XIXe siècle, ne permettait pas d’enregistrer sans ambiguïté l’objet de l’observation. Les galaxies étaient considérées dans les télescopes comme de faibles objets nébuleux non structurés, difficiles à distinguer les uns des autres. Tout cela, ainsi que des moyens extrêmement rudimentaires pour déterminer les coordonnées des objets célestes ont conduit à un grand nombre d’erreurs dans les catalogues astronomiques.

Dans le contexte général des catalogues astronomiques de l’époque, le catalogue de Messier était extrêmement précis. Sur plus d’une centaine d’objets, un seul (M102) a été saisi par erreur et trois autres (M47, M48 et M91) ont commis des erreurs importantes dans la détermination des coordonnées.

L’histoire de l’objet M102 a commencé au printemps 1781, lorsque Messier et son employé Meschen ont commencé à travailler sur l’identification des objets célestes qui ne figuraient pas dans la première édition du catalogue. Le 13 avril 1781, les coordonnées de 100 nébuleuses et amas d’étoiles avaient été vérifiées. Le même jour, Messier a catalogué trois autres objets sous les numéros 101, 102 et 103, qui avaient été découverts par Messier peu de temps auparavant. Le délai de soumission des manuscrits fixé par l’éditeur arrivant à échéance (le catalogue a été publié dans l’annuaire français « Connoissance des temps »), les coordonnées des deux derniers objets n’ont pas été soigneusement vérifiées. Par conséquent, dans l’édition imprimée, les objets M102 et M103 n’étaient accompagnés que d’une brève description sans indication de coordonnées.

Nébuleuse très faible entre ο Volopassa et ι Dragon; à proximité se trouve une étoile de 6ème magnitude.

Nébuleuse entre les étoiles Omicron Bootis et Iota Draconis: elle est très faible, près d’elle se trouve une étoile de 6ème magnitude.

Bien qu’aucune coordonnée n’ait été spécifiée pour l’objet M103 et que les coordonnées de M101 aient été données avec une erreur de 3°, l’identification de ces objets n’a posé aucun problème. Cependant, il n’a pas été possible d’identifier l’objet M102 dans le cadre d’autres observations. Deux ans après la publication du catalogue Meshene a annoncé que la découverte de M102 était une erreur, l’observation répétée de la galaxie M101 à la suite de la détermination inexacte de ses coordonnées. Le 6 mai 1783, il en parle dans une lettre à Bernoulli, qui est ensuite publiée à deux reprises – dans un petit article en français dans la petite édition des « Mémoires de l’Académie de Berlin » en 1783 et un grand tirage dans la traduction allemande de l’Annuaire astronomique de 1786. Cependant, ni dans l’annuaire « Connoissance des temps », où le catalogue a été publié (de 1785 à 1792, Messier en était le rédacteur en chef), ni dans les publications de l’Académie des sciences de Paris, il n’y a eu de réfutation, de sorte que le fait de l’erreur n’était pas largement connu.

Cette interprétation des événements n’a pas été remise en question pendant longtemps, mais à l’heure actuelle, l’identification de l’observation M102 avec M101 n’est pas considérée comme indiscutable en raison des différences considérables dans leurs descriptions.

C’est ainsi que le catalogue de Messier décrit la galaxie M101:

27 mars 1781 № 101. 13h 43m 28s, +55° 24″25″. La nébuleuse sans étoiles, très floue et assez grande, 6″ à 7″ en diamètre, entre la main gauche de Volopas et la queue de la Grande Ourse. Mal discernable lorsque la grille de coordonnées est activée.

Le 27 mars 1781. 101. 13h 43m 28s, +55deg 24″25″. Diam. 7′. Nébuleuse sans étoiles, très obscure et assez grande, entre 6′ et 7′ en diamètre, entre la main gauche de Bootes et la queue d’Ursa Major. Difficile à distinguer lorsque le graticule est allumé.

En 1844, William Smyth a suggéré que l’objet de M102 pourrait être l’une des galaxies du groupe NGC 5866, situé à 3° au sud-ouest de ι Dragon. Le groupe contient une galaxie NGC 5866 d’une luminosité de 9,9 m (la candidate la plus probable pour le rôle de M102), ainsi que plusieurs autres galaxies de luminosité comparable: NGC 5907 (10,4 m), NGC 5879 (11,6 m), NGC 5905 (11,7 m), NGC 5908 (11,8 m) et d’autres. A environ 1° de NGC 5866 se trouve l’étoile HR 5635 avec une luminosité de 5,25 m, ce qui correspond approximativement à l’étoile de 6ème magnitude dans la description de Meshesen. Il n’y a pas d’étoile de ce type dans le voisinage le plus proche de M101.

La galaxie NGC 5866 a été identifiée pour la première fois avec M102 en 1917 par Flammarion, qui a examiné une copie du catalogue marqué par Messier et ses dossiers personnels.

Source

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: Programme d’étude des exoplanètes du CHEOPS
Précédent: M104 est une galaxie spirale dans la constellation de la Vierge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: