M24 – Nuage stellaire du Sagittaire

Par: Daniel Renard | 2020-03-24

m24

Nuage stellaire du Sagittaire (Delle Caustiche, M24) est un nuage stellaire de la constellation du Sagittaire d’environ 600 ans de diamètre. Il a été découvert par Charles Messier en 1764.

Surveillance

Ce fragment de la Voie lactée brille à travers des nuages de poussière particulièrement denses vers le centre de notre Galaxie. S’ils étaient absents et si toutes les étoiles du noyau galactique étaient accessibles aux observations, le Sagittaire (ou plutôt sa jonction avec le Scorpion) brillerait comme une pleine lune. Mais grâce à la poussière, nous sommes incapables d’observer le noyau de notre propre galaxie sans aucune entrave! Et seuls quelques fragments des manches stellaires sont visibles dans quelques points forts de notre « coin poussiéreux » (expression de Hambardzumyan). M24 est l’une de ces lentilles. Comme tout phénomène décent, cet objet porte plusieurs noms: « Petit nuage d’étoiles du Sagittaire », « Patch de la Voie lactée » et même « Delle Caustiche ».

Dans le ciel sombre du sud, ce nuage se détache bien comme un morceau de la Voie lactée au-dessus de μ Str dans le nord du Sagittaire. Elle a une forme allongée d’environ 2 degrés de long et comprend des milliers d’étoiles (dont beaucoup sont doubles), un amas dispersé de 6603 et une minuscule nébuleuse planétaire NGC 6567. La partie nord de cette formation est adjacente à une paire de « sacs de charbon » – des nuages de poussière compacts et denses B92 et B93.

Un petit télescope (ouverture de 60-80 mm) ou même des jumelles décentes conviennent pour observer le « Patch ». Un grossissement de 10 à 20 fois suffira pour obtenir une impression générale.

m24


La voie lactée au Sagittaire

Source

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: Roscosmos va lancer une application avec des images de la Terre depuis l’espace
Précédent: M25 – amas ouvert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: