Une sonde japonaise a pris une photo du crâne sur l’astéroïde de Ryugu

Par: Marcel Fabre | 2020-04-01

L’image a été prise lors de la répétition du dernier module d’atterrissage MINERVA-II-2 restant sur l’astéroïde Ryugu.

Le 17 septembre 2019, le vaisseau spatial Hayabusa2 de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), en préparation de la descente du dernier module d’atterrissage restant à bord, a largué deux marqueurs réfléchissants d’une hauteur d’un kilomètre, en suivant le lieu de leur « atterrissage » sur l’astéroïde Ryugu et en effectuant une imagerie continue. Dans ce cas, sur l’une des photos, publiées dans le compte Twitter officiel de la mission, on peut voir une pierre dont les contours à l’éclairage dominant « réussi » ressemblent à un crâne.


Une pierre qui rappelle l’illumination d’un crâne « chanceux ». Crédit: JAXA

En décembre 2014, la JAXA a lancé le vaisseau spatial Hayabusa2, qui vise à étudier l’astéroïde proche de la Terre Ryugu et à livrer des échantillons de son sol. Comme prévu, la sonde est arrivée à sa destination en juin 2018 et a commencé à étudier la capsule spatio-temporelle.

Depuis que l’astéroïde est entré en orbite, Hayabusa2 a réussi à collecter un grand nombre d’images et d’autres données, qui donnent aux chercheurs un indice sur l’histoire de Ryugu, sa form, sa composition, sa masse, sa rotation, ses propriétés géologiques et autres caractéristiques. Ces détails, à leur tour, permettent aux scientifiques de mieux estimer la quantité et les types de matériaux nécessaires à la vie qui étaient présents dans le système solaire lors de la formation de notre planète. Le retour sur Terre des échantillons de sol de l’astéroïde Ryugu est prévu pour la fin de l’année 2020.

Si vous avez trouvé une erreur dans le texte, veuillez nous en aviser en sélectionnant ce texte et en appuyant sur Ctrl+Enter.

Suivant: Un grand astéroïde a balayé la Terre cette nuit. C’était très proche
Précédent: Ilon Mask a envoyé son premier tweet via le réseau satellitaire de Starlink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs en chef: